Employeurs, êtes-vous prêts à vous déconfiner du taylorisme ?

Mis à jour : août 20




En 1975, J'étais lancé dans le téletravail depuis 1 an quand j'ai écouté le brillant Könosuke Matsushita * (Panasonic) donner sa vision de l'avenir devant des patrons occidentaux. "Vos organisations occidentales sont tayloriennes et le pire c'est que vos têtes le sont aussi, vous êtes totalement persuadés de bien faire fonctionner vos entreprises en distinguant d'un côté les chefs, de l'autre les exécutants; d'un côté ceux qui pensent et l'autre ceux qui vissent.Nous, les Japonais nous sommes post tayloriens nous savons que le business est devenu si compliqué si difficile et la survie de l'entreprise si problématique dans un environnement de plus en plus dangereux inattendu et compétitif qu'une entreprise doit chaque jour mobiliser toute l'intelligence de tous. Le management c'est l'art de mobiliser et rassembler toute cette intelligence de tous au service du projet d’entreprise." Vous avez bien compris qu'à l'époque tout le monde rigolait et que rien n'a changé depuis. Nous étions en France quelques-uns à avoir compris que par l'intelligence de tous et des règles les plus souples possible on pouvait s'adapter aux marchés, obtenir de bons résultats à la satisfaction de tous. En cas d'échecs les pertes étaient mineures et on pouvait repartir plus riches en savoir faire, savoir être et faire savoir. Matsushita et bien des patrons japonais avaient compris l'importance de l'intelligence collective et sa mise en place. À l’époque, en France,  on n'était  pas très nombreux à travailler avec nos collaborateurs et nos clients dans cet environnement construit autour de la qualité, de l’imagination, de la concertation,  de la confiance, de la transparence et des résultats. On ne connaissait pas le mot d'intelligence collective. Aujourd’hui, le Covid 19 accélère  la mise en place d'une nouvelle donne qui concerne non seulement  l'organisation et le management mais bien la survie de l'entreprise et l'emploi des collaborateurs Toujours en activité mais avec le recul de quelques décades d'expériences de succès et d’échecs, il faut savoir que l'on ne peut pas passer brutalement d'un modèle à un autre sans une période de transition...La plus courte possible. Les comportements de nos jeunes du Millenium qui refusent le modèle taylorien nous permettent une mise en place progressive  par le biais du télétravail, d'une organisation beaucoup plus souple.

LIBERTÉ PARTAGE ET RÉSULTATS.

Voilà les trois mots vecteurs du changement que l'on peut décliner de la manière suivante compte tenu de notre expérience dans l'ordre :  La liberté, le dialogue, le partage, la concertation,le discernement, le  consensus,  l’arbitrage, les choix et les résultats. A suivre et vive le déconfinement taylorien. P.M


Matsushita — Wikipédia

Site Map

Aide & Contact

contact@teletravailquadralinda.com

06 49 54 63 54

Tours (37000), France

​(©) 2020 - Télétravail Quadralinda SAS l Tous droits réservés