Le distanciel à 100 % et le "masque"sont les deux facteurs aggravants de l'isolement.

Dans cette longue période d incertitudes sur tous les plans, combien d'entre nous ont manifesté "un ras-le-bol" et pour certains des mal-être aux plans psychologiques et comportementaux. L'être vivant à besoin de mouvement, de relation, d'échange et de partage. Le virtuel tel que vécu dans le télétravail non volontaire et confiné a 100% est une étape mais c'est aussi un piège. Le "Ras-le-bol" si souvent entendu s'adresse le plus souvent aux " instances "! Le retour au bureau parfois brutal avec un management "comme avant" n'arrange pas les choses. L'homme a besoin de créer, de vivre et d'entretenir un lien social : le travail, l'entreprise, la collectivité, le groupe répondent à ce besoin et nous pourrions dire que c'est le plus important pour construire les sphères privées et personnelles. C'est ce que nous appelons l'ère des activités et des trois tiers. Le sourire sans masque est une preuve de " bien dans sa peau." Voulez-vous que nous en parlions ? N hésitez pas, gagnons TOUS ENSEMBLE.

3 vues0 commentaire