LE PLAN D'ACTION, oui mais le vôtre !

Depuis le 3 avril et pour l'ensemble du territoire toutes les entreprises doivent établir un plan d'action afin de réduire le temps de présence des salariés sur site

Il est toujours facile pour des instances extérieures, notamment gouvernementales de fixer les directives.

Si pour une entreprise ou une collectivité un plan d'action quel qu'il soit demande un long travail de préparation et de suivi et dans cette période particulière il s'agit d'un véritable challenge.

En effet, dans la "nouvelle donne" qui se met en place il faut tenir compte des facteurs humains devenus encore plus importants que d'habitude.

Rappelons pour mémoire quelques-unes des étapes à franchir après avoir dressé les actions à réussir :

  • - déterminer les moyens,

  • - imaginer les différents scénarios,

  • - établir une planification des tâches ,

  • - mettre en place les moyens et les outils de pilotage,

  • - créer des points de vigilance,

  • - établir des étapes d'évaluation..... pour ne parler que des principales étapes.

Alors dans ce que nous impose les directives gouvernementales, il convient d'ajouter quatre éléments incontournables :

  • 1/ la prise en compte des facteurs humains , chaque collaborateur est aussi une personne dans ses trois activités regroupées : personnelles, privées et professionnelles.

  • 2/ l'importance de la communication sous toutes ses formes et ses contenus afin de créer un climat de confiance.

  • 3 / la création d'une part d'autonomie qui laisse au collaborateur en présentiel et en distanciel une liberté pour réaliser son travail et atteindre ses objectifs.

  • 4/ enfin la mise place de moyens qui renforcent le lien social et favorisent les relations.

On voit bien que ce n'est pas facile au moment où chacun gère un quotidien difficile et souvent aléatoire.

Voulez vous que nous en parlions ?

4 vues0 commentaire