Le télétravail est-il une bonne réponse pour les antivax ?


Question qui m'a été posée cette semaine : Le #télétravail est-il une bonne réponse pour les antivax ?

Le moins que l'on puisse dire est que la rentrée va être non seulement compliquée mais très agitée notamment dans les grandes métropoles et les transports en général.


Il paraît difficile de voir les décisionnaires s’engager dans les difficultés et des conflits sociaux avec ceux de leurs collaborateurs qui refusent de se faire vacciner notamment quant au principe de la Liberté.


Les dernières mesures gouvernementales ont indiqué :


"A compter du 30 août, des contrôles seront effectués et les personnes sans pass sanitaire valide seront sanctionnées. Un salarié ou un agent sans justificatif pourra, avec l’accord de son employeur, poser des jours de repos conventionnels ou des jours de congés payés. A défaut, l’employeur lui notifiera « par tout moyen, le jour même, la suspension de son contrat de travail. Cette suspension, qui s’accompagne de l’interruption du versement de la rémunération, prend fin dès que le salarié produit les justificatifs requis », précise le texte.

Si la situation perdure plus de « trois jours travaillés, l’employeur convoque le salarié à un entretien préalable afin d’examiner avec lui les moyens de régulariser sa situation, notamment les possibilités d’affectation, le cas échéant temporaire, au sein de l’entreprise sur un autre poste » non soumis à l’obligation du pass sanitaire."


Si le poste et la fonction le permettent, pourquoi ne pas passer un accord pour un télétravail partiel de 2/3 jours maximum...mais avec la contrainte à chaque fois de passer un test antigénique ou PCR pour l'entrée au bureau ???


Vous imaginez les difficultés de toutes sortes et notamment le mécontentement des antivax dont la présence est indispensable et qui sont menacés des sanctions ci-dessus ?


Qu'en pensez-vous ?

0 vue0 commentaire