Les N+1 : "chefs d'orchestre" incontournables du télétravail en intelligence collective.


On pouvait penser que les N + 1 étaient les meilleurs "entraîneurs" des équipes avec leurs conseils, leurs directives, leurs soutiens aussi bien à l'entraînement qu'en compétition.

On demandait dans le "présentiel" à chacun le meilleur de lui-même dans ces moments collectifs.

Mais la Covid19 à bouleversé "les règles du jeu", du moins pour tous ceux, qui veulent aller de l'avant dans cette Nouvelle Donne économique, humaine, sociétale et environnementale.


L'aspect hiérarchique et vertical à volé en éclats car le télétravail fait appel à l'humain dans toutes ses composantes : privées, personnelles et professionnelles.

Prenons l'image de l'orchestre symphonique où chacun est unique et participe avec ses qualités, ses talents, son savoir-faire et son expérience à la réalisation d'un objectif collectif en l'occurrence une œuvre musicale.

Le chef d'orchestre suit du regard, écoute, guide et accompagne chacun des musiciens et ces derniers ne perdent pas un seul de ses gestes car il y trouvent le savoir , la cohérence et la confiance dont ils ont besoin.


Le chef d'orchestre et le manager N+1 utilisent avec des mots différents une même méthode pour réaliser une tâche ou jouer une œuvre :