PANDÉMIE OU CRISE, LE TÉLÉTRAVAIL EST LE PLAN "B" QUI SÉCURISE (en partie) LES ENTREPRISES....

Nous avons maintenant les uns et les autres assez de recul pour arrêter de parer au plus urgent et de réfléchir à l’utilité de sa mise en place dans la durée ou le temporaire.

Qu'une crise politique, sociale, sociétale ou socio-économique bloque ou freine les échanges et les circulations, le télétravail apporte une réponse sécurisante pour des secteurs clés s’il est organisé, géré et évalué.

Il est évident (dans la mesure du possible) de ne pas dépasser 2 à 3 jours par semaine pour des périodes qui restent à définir selon les priorité suivantes:

  1. La volonté affirmée d'une direction d’établir une tel plan,

  2. La formation des managers et des collaborateurs concernés au management hybride (présentiel/ distanciel)

  3. La sélection des fonctions et des postes et la mise en place des moyens particuliers,

  4. L'aptitude et le volontariat des managers et des collaborateurs à cette nouvelle donne.

Lorsque ces 4 questions ont des réponses, le plus difficile reste à faire.

N'attendons pas la rentrée et ses surprises pour en parler ENSEMBLE, DES MAINTENANT .

1 vue0 commentaire