POINT DE VUE : Le syndrome de la « VISIONITE AIGUE », ça vous parle ?



« La réunionite aigue » en distanciel a pris le pas sur le syndrome, bien connu, de la « réunionite aigue » en présentiel. On l’appelle la « visionite aigue ».

Qui n’a pas passé certaines journées rivées devant son écran à subir réunion sur réunion, certaines sans intérêts, d’autres n’en finissant plus…en oubliant de déjeuner et en ne se déconnectant jamais vraiment…

Ce syndrome en distanciel apparu avec la crise sanitaire, est problématique car de mauvaises habitudes se sont installées alors qu’aujourd’hui, il est possible de les réguler un peu mieux.

En effet, en confinement, il n’était plus possible d’avoir ces échanges informels si importants. Avec le développement du présentiel/distanciel, il est possible d’éviter d’organiser systématiquement des visios de point.

Voici 6 trucs et astuces pour éviter que ce syndrome ne continue à contaminer vos organisations.


1. Eviter d’organiser une visio si elle n’est pas nécessaire car elle est chronophage à la fois pour vous (temps de préparation, animation et restitution) et pour les collaborateurs présents.


2. Pour un point rapide, privilégier le téléphone ou encore mieux le présentiel, pour un moment privilégié au bureau de partage informel (et efficace) autour d’un bon café.


3. Pour partager des informations, la visio n’est pas toujours nécessaire. Vous pouvez les partager via votre outil collaboratif, par chat, ou en les intégrant dans le drive.


4. En organisation hybride, vous pouvez « ritualiser » une plage de travail en commun en visio qui vous permet d'échanger sur un projet, ensemble. Entre temps, s'il y a des choses urgentes à traiter, vous pouvez privilégier les échanges par mail


5. Dans votre calendrier partagé, indiquer des temps de « production » pour ne pas être dérangé ou sollicité durant ces créneaux. Laisser également une marge de manœuvre dans votre calendrier. Si une réunion est prévue de 9h30 à 10h, occupez le créneau de 9h30 à 10h30 pour éviter d’enchainer les réunions sans pause.



6. ET n’oubliez jamais que le droit à la déconnexion est fondamental pour votre équilibre mental et physique. Il est important de faire des pauses et de prendre du temps pour soi, trop souvent passé à la trappe ! Une bonne manière d’éviter le « zoom fatigue » 😉


2 vues0 commentaire