"Téléflicage" vs évaluation en confiance


Depuis la montée du télétravail on constate une explosion des ventes des logiciels de surveillance des activités des collaborateurs sans les avoir avertis ou informés.

Que les employeurs souhaitent contrôler leurs salariés en télétravail c'est tout à fait normal mais encore faut-il respecter un certain nombre de principes et de règles:

  • 1 Les salariés doivent être mis au courant préalablement de la mise en place de tels dispositifs,

  • 2 Tout système de contrôle des salariés doit faire l'objet d'une consultation les représentants du personnel et donc du CSE.

  • 3 Les salariés doivent être informés de leurs droits en matière de contrôle de leurs activités.

  • 4 Les mesures de contrôle doivent être proportionnées aux buts recherchés et respecter la vie privée des collaborateurs.

Le Code du Travail garantit la protection des données personnelles dans le cadre du travail et le règlement général sur la protection des données (RGPD).


Le télétravail ne doit pas dépasser 3 jours par semaine.

Pour l'entreprise et le collaborateur doit s'établir un climat de confiance qui repose sur:

  1. La clarté des tâches, projets, missions,

  2. la cohérence de l'organisation et des moyens,

  3. l'information transparente, (mise en place souhaitable d'un référent),

  4. la recherche permanente de l'innovation et de l'amélioration par l'intelligence collective,

  5. la communication verticale et transversale, toutes aides et supports délimités,

  6. et les résultats notamment grâce au suivi , au contrôle réglementé, au dialogue, à l'évaluation.

C'est simple, il suffit de le vouloir.

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Site Map

Aide & Contact

contact@teletravailquadralinda.com

06 49 54 63 54

Tours (37000), France

​(©) 2020 - Télétravail Quadralinda SAS l Tous droits réservés