TÉLÉTRAVAIL : OUI OU NON ?

Nous avons maintenant assez de recul pour porter un avis sur le télétravail et ses résultats dans le privé où le Public. La Covid 19 a précipité les interrogations alors que dans le système néolibéral les choses allaient plutôt bien, aux dires de certains. En Occident, les différents outils de management à l'américaine donnaient satisfaction ou étaient subis. Les partenaires sociaux étant là pour corriger les excès et faire quelques propositions.

La vie professionnelle était une fin en soi et les vies privées et personnelles étant situées dans un monde à part. Le télétravail est arrivé avec brutalité, le pire étant le confinement 5 jours par semaine. Nous laissons à chacun le soin de témoigner et d'avoir un avis après avoir vécu cette période. Les médias en parlent suffisamment. Avec l'observation et le recul nous pouvons dire les choses suivantes:

1 le télétravail demande une longue préparation et une vraie concertation par l'intelligence collective,

2 si les directions et les managers sont contre il ne faut pas y aller,

3 il faut tout d'abord déterminer les postes qui sont "télétravaillables",

4 tous les collaborateurs ne sont pas volontaires ou capables et seuls quelques-uns le souhaitent. il faut les former et les faire accompagner par des managers préparés au management hybride c'est-à-dire le mixte présentiel et distanciel,

5 la bonne durée en télétravail est de 2 jours par semaine voir 3 maximum,

6 l'organisation du télétravail que ce soit en public ou en privé demande de suivre un parcours de 8 étapes ainsi qu'un plan d'action très complet de 9 cases à remplir,

7 enfin, la rédaction d'un accord qui soit suffisamment souple et complet pour que chaque signataire le signe sans arrière pensée ! Alors, vous êtes prêt ? Pour en parler nous sommes à votre disposition.



6 vues0 commentaire